Portrait n°023 de la Recrue Von Kraft Eïsenbergh

Aller en bas

Portrait n°023 de la Recrue Von Kraft Eïsenbergh

Message par Eïsenbergh Von Kraft le Lun 17 Nov - 15:25


Nom : Von Kraft
Prénom : Eïsenbergh
Race : Humain
Âge : 25 ans
Sexe : Masculin
Origine : Cité de Hurlevent, Royaume de Hurlevent

Profession(s) : Apprenti barbier, fantassin de métier.
Grade : Recrue
Matricule : n°023
Expérience militaire : Seconde guerre des Sables Changeants, Guerre en Outreterre, Guerre contre le Roi-liche, Guerre Horde-Alliance.
Compétences et/ou pouvoirs :
- Formation avancée au maniement de l’épée à une main (préférence pour la broadsword, l’épée longue, et la rapière.)
- Formation avancée au port du bouclier, de l’écu, et de la targe.
- Maitrise au combat de la masse à une main (préférence pour l’étoile du matin).
- Formation de base au tir à l’arbalète (lourde, légère, à répétition)
- Formation de base au tir à l’arme à feu (fusil de chasse, tromblon, mousquet)
- Aucune compétence en équitation, connaissances magiques, maniement des armes à deux mains, tir à l’arc…

Description physique et signe(s) particulier(s) :
Agé d’une vingtaine d’années, Eïsenbergh Von Kraft est un individu de haute stature, à la carrure athlétique, dont le corps a été soumis aux rigueurs de la vie militaire et du combat. Des cheveux blonds comme les blés encadrent un visage juvénile au regard d’acier, témoin des atrocités de plusieurs années de conflit. Le menton est légèrement prognathe, la mâchoire est carrée, les lèvres restent pincées - comme si l’homme était perpétuellement en proie au doute – et la barbe est plus ou moins bien entretenue. L’individu ne présente aucuns signes distinctifs, à l’exception d’une cicatrice à la hanche.

Le fantassin est fréquemment vêtu d’une armure lourde, et armé de son bouclier, de son épée, et d’une arme à distance en bandoulière (arbalète ou espingole).

Caractère : Pragmatique, anxieux, pessimiste et discipliné.

Historique avant l'entrée dans l'Avant-Garde Turalyon :
Eïsenbergh Von Kraft voit le jour en l’an 8, à l’intérieur des murs de la cité de Hurlevent nouvellement reconstruite. Né au sein d’une modeste famille de bourgeois, l’enfance de Von Kraft demeure insouciante et pleine de jeux. Cadet d’une fratrie de cinq enfants, Von Kraft se destine – tout comme ses frères et ses sœurs – à reprendre le salon familial de barbier. Tout absorbé à la formation intensive des rudiments du métier, le jeune Von Kraft prête peu attention aux troubles politiques qui secouent le royaume (notamment les litiges naissants entre la noblesse hurleventoise et la Guilde des Maçons). La mort de la reine Tiffin, et la disparition du roi Varian, sonnent pourtant comme un véritable traumatisme chez le jeune homme, habitué à l’existence sereine et paisible des citadins.

Déterminé à agir pour son royaume, Von Kraft est appelé sous les drapeaux dès l’âge de 18 ans. Son premier tour de service le conduit en Silithus, où il participe brièvement à la Seconde Guerre des Sables Changeants. Son régiment est envoyé l’année suivante en Outreterre, lors de la réouverture de la Porte des Ténèbres. En garnison dans le Bastion de l’Honneur - puis au Fort Allérien - il participe aux manœuvres contre les orcs Mâche-les-os et les elfes de sang Aile-de-feu, avant d’être rapatrié quelques mois plus tard.

En l’an 27, il assiste aux assauts des nécropoles fléautiques sur le continent d’Azeroth, et est intégré dans les rangs de l’Expédition de la Bravoure, en partance pour le Norfendre. Blessé lors de l’assaut sur la Porte du Courroux, il rentre brièvement en convalescence à l’arrière, puis est réengagé dans le conflit, sur le front des Grisonnes, où il y demeure pendant tout le restant de la guerre. Nouveau rapatriement, et retour à Hurlevent. Von Kraft assiste à une énième attaque sur cette ville, qui est cette fois la cible des éléments, du Marteau du Crépuscule, et du terrifiant Aile-de-Mort. Parvenant à en réchapper, l’homme est une nouvelle fois mobilisé : d’abord dans le Marais des Chagrins, où il intègre les armées du commandant Joanna Coeurbleu, puis en Vash’jir, et enfin dans les Hautes-Terres du Crépuscule, où il est affecté à la garnison du fort de Hauterive. Il fait ensuite partie du gros des forces envoyés en Pandarie, son expérience sur le continent se limitant seulement aux combats en Krasarang, avant d’être rapidement renvoyé en Kalimdor, en prévision du siège d’Orgrimmar. Aux côtés d’autres fantassins, il prend part à l’assaut, combattant aux portes de la cité et en surface. Avec la chute des forces loyalistes orques, il est démobilisé une dernière fois, et est renvoyé à Hurlevent.

Signature :
avatar
Eïsenbergh Von Kraft
Fantassin

Messages : 9
Date d'inscription : 05/11/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum